La naissance d'Eireen

Publié le par Sylvana

La naissance d'Eireen
 
Ma fille...ma toute petite.
Ma petite passagère, embarquée un jour de février....
 
Nous sommes le 15 novembre 2008, et tu es là...tu dors à côté de moi...
tu es si belle...si sereine, si paisible...
 
Je suis pour ma part encore sous le flot des émotions de cette tempête...
Tu es née voilà à peine plus de 24 heures...
et parce que je sais que je vais oublier certaines choses, en enjoliver d'autres si je le fais plus tard...voici le jour de ta naissance...
il est à toi, il est à nous...il nous appartient...tu en as fait une naissance exceptionnelle...alors...
merci ma fille.
 
 
Nous sommes le jeudi 13 Novembre....
je me lève, un drôle de sentiment est là dans ma poitrine...
la journée commence mal...j'ai les pieds et les mains tellement enflées que je pleure dans la baignoire..
Ta grande soeur, Nolwenn, me regarde perplexe...papa dort encore....et ça, en plus ça m'énerve...je voulais aller chez le coiffeur!!!
J'en ai marre...marre de cette grossesse qui me pèse...je me sens lourde,  inutile, fatiguée...Et j'ai mal...partout.
Mais j'avance...un jour à la fois..
Ce jour là...le seul endroit où je me sens bien...c'est assise sur les toilettes!
Je sais que la fin est proche...je le sens.
 
Les grands mangent à la cantine, moi j'ai envie qu'on aille manger au KFC, papa sait que je suis contrariée de pas avoir pu aller chez le coiffeur, alors zou, il accepte!
Nolwenn est avec nous.
On s'est littéralement fait péter le ventre!!!!!!!!!!!!
 
petite sieste au retour...
Nolwenn fait tourner ton père en bourrique...4 couches en 1 Heure!!!!!!!!!!
 
la fin de la journée est très dure...j'ai vraiment mal avec mes oedèmes...pis j'ai peur...de plein de choses...notamment que mon coeur lâche!!!!j'ai tellement mal du côté gauche au niveau de la main que je m'angoisse vraiment.
 
La soirée se passe...je vais me coucher vers 23 heures...
Papa joue (encore!!) à son ordi...mais il est en vacances....alors je laisse couler...même si pour le jour là...je serai bien aller au lit avec lui...
 
Minuit quinze...j'entends papa qui crie...
ah ça veut sans doute dire que notre voisine alcoolique du dessous a dépassé le seuil autorisé dans les oreilles de ton père...
Mais au même moment...je réalise que j'étais réveillée...avec un mal de chien dans les reins...
Je me fais  pas d'illusion...cette douleur là...je l'aime pas...mais je sais aussi que je vais devoir l'apprivoiser très vite....
 
(Note bien combien je réfléchis trop encore!!!)
J'attends un peu...ça continue, assez fort...Et toutes les 5 minutes en gros...
Papa me conseille de prendre 2 spasfons, ce que je fais, plus histoire de le rassurer ..
2h15: je me lève, la position couchée m'est assez désagréable...
en plus...j'ai froid...je claque des dents...et le temps de faire le tour du lit...j'entends un tout petit ploc:)
arf...jamais encore j'avais eu ça!
Je fonce aux toilettes: je suis bien mouillée...mais ça s'arrête...
là, pour le coup, j'appelle ton père qui somnolait juste...et je lui dis que contractions passant pas, et que maintenant y a des problèmes de fuites:):):)
 
Je me change...et je commence en faite à vraiment me sentir mal...
je suis terrifiée...
j'ai une peur panique de pas réussir à te mettre au monde.
Je sais que la douleur me fait flipper...Et que j'ai pas envie de revivre ce que j'ai vécu pour Nolwenn.
 
A ce moment là...je suis bien loin de me douter que ce qui m'attend réellement...C'est PIRE que tout!
Enfin...non....c'est un accouchement...mais moi je vais comprendre enfin, que si je veux te mettre au monde, ce sera sans ma tête...
et je suis bien mal...parce que moi j'ai beau souffrir des hormones...je suis aussi une cérébrale...et le fameux lâcher prise...pffft oublié, envolé!
 
Papa insiste (si si...t'as été lourd!!) pour que j'appelle Geneviève...
Ok, je le fais, parce que sinon, en plus je vais me foutre en pétard (remarque ...après coup, j'aurai ptet du gueuler un coup, ça m'aurait épargné qques heures!)
Geneviève...la pauvre...je la sors du lit.
En bonne cérébrale...j'ai des scrupules à sortir ma SF de son lit...en arrivant, elle m'a juste fait remarquer que si elle voulait dormir la nuit, fallait qu'elle change de boulot (Chéri, t'es qu'un faillot!!)
 
Elle me demande comment je vais...je me souviens pas trop du portrait que j'ai brossé de la situation...mais elle me conseille si je le souhaite, d'aller prendre un bain...
 
Avec l'autre en dessous qui braille après son mari...je vous jure que le bain était tout sauf un moment de détente;..Et là...je me suis mise des bâtons dans la tête toute seule...je me suis dis que j'allais jamais y arriver, à cause de la voisine
 
Je sors du bain...
J'ai froid, je claque des dents (et oui...la peur panique est bel et bien là...!!)
Geneviève arrive...
on se pose, on discute..
Les enfants sont prêts à partir, il est alors 4h30.
J'ai mal de voir ma petite partir...je voulais me la garder encore petite longtemps...
Mais comme on en discute juste après...c'est aussi ça la vie, et c'est une chance pour elle...
Ce statut de petite dernière, avec toute la charge émotionnelle derrière...au fil du temps ça aurait pu lui peser.
Je dois accepter...
ouais ouais...ça je sais!!!
Bref...j'accepte rien du tout.
 
Le temps passe...je commence à perdre un brin les pédales...j'ai trop mal...j'ai pas envie de plonger dans cet océan de douleur qui n'attend que moi.
Geneviève sait...elle sait les mots pour me guider...mais j'ai pas envie de les entendre...
Emmanuel m'agace à faire des allées et venues...mm si c'est aussi sa bulle de sortie...
il s'occupe, parce que je deviens pénible et dur à guider...
Geneviève reste...patiente...
je m'en veux...tellement de l'avoir fait venir si tôt...j'ai l'impression que ça sert à rien.
La,poche des eaux est bien rompue...je sais plus trop quand..;mais j'ai dégonflée d'un coup!
C'était trop cool ça...
Je vois mes doigtts de pieds pour la première fois depuis des semaines!!!!!!!!!!
 
Bon revenons au canapé...
Je sais plus quelle heure il est...on doit être aux alentours de 7 heures;..et je suis clairement en train de péter les plombs...
j'en peux plus...
J'en ai marre de souffrir...mais cette douleur là, c'est pas uniquement l'accouchement...c'est ma tête...
J'ai mal...encore...et toujours...
les mm personnes qui m'ont tant fait de mal,...;Geneviève le sait...et ça sort...on doit faire sortir ça.
J'ai pas demandé à être aussi malheureuse...
je retrouve mes doutes mes peurs et mes angoisses de maman face à ma situation d'enfant maltraitée, perdue et pas aimée.
Je pleure...comme un bébé.
Je craque vraiment...et seule Geneviève peur entendre ces choses là...
Emmanuel n'est pas là...et je ne lui en veux pas...
 
 
8h30, j'explose, j'en peux plus, je veux aller à l'hopital...je veux la péridurale...
Geneviève toujours calme, sereine, indémontable dans cette tempête, me propose de m'examiner...
Je veux bien...en fait j'osais pas lui demander...
à 8h35, je suis donc à.....6-7 cm........;
 
C'est tout???????????????,
oh nooooooooooonnnnnnnnnn, encore tout ça à faire...et ensuite pousser...
Geneviève et Emmanuel sont assis face à moi...et elle me dit que si on va à l'hopital...je risque fort de le regretter, j'aurai soit accouché dans la voiture, soit juste en arrivant...tjs est il que la péri...pfffffffff faut que j'oublie...
 
Mouais...ben faites ce que vous voulez, mais moi, là je pète un cable...Cette douleur qui me broit le dos...j'ai envie de sauter par la fenêtre...
je le dis, j'ai envie de crever...
Geneviève me dit, ben vas y ...laisse la mourrir cette part de femme enceinte...et appelle ton bébé..laisse le venir...
Elle me donne Gelsenium...tiens tiens...mon copain d'il y a 2 ans...
Je suis un peu désarconnée...
Elle me demande si je veux essayer de me remettre à 4 pattes pour voir si je suis mieux....et là....
Ma petite fille...tu as pris tout le monde de vitesse...
Le fait que je me tourne du dos, sur le côté pour arriver à 4 pattes...T'as fait passer de dos à droite, à dos à gauche, le col a du littéralement se faire écraser par ta toute petite tête....et moi comme j'ai pété ma durite, laissé ma cervelle au vestiaire ben...j'ai poussé...et là........;crac, une tête....
on pensait pas que ça irait si vite...et là...j'ai fais face à cette fameuse poussée reflexe...
je dis à Geneviève qui me demande d'attendre un peu....que de toute façon, je contrôle plus rien...faut que ça sorte...
 
Du plus profond de moi même...je savais que tu étais une petite fille...et je te t'appelle ma puce...
je te dis...
Viens ma puce (enfin...je gueule plus que je ne dis en fait!!!!)
Une pensée vers les voisins...
ça pousse...c'est énorme cette force...
La tête est dehors...
ouahhhhhhhhhh, c'est tjs aussi douloureux...mais le soulagement arrive avec la sortie du reste du corps...
Je t'éjecte dans le canapé...
Geneviève est là pour te rattraper...
 
mon premier réflexe: j'écarte le cordon...Et je confirme d'un seul regard ce que je savais déjà...tu es bien la petite Eireen....
 
 
Je ne sais pas si tu dormais ou si tu as été sonnée par cette sortie catapultée...tjs est il que j'ai eu peur...tu ne bougeais pas...et je le dis ...
Geneviève te bouge un peu...tu couines, c'est cool...
je te trouve bleue...
elle te massera un peu...tu vas crier...tout va bien,  
 
Je te trouve toute petite.
Papa pas du tout...il me dit: tu rigoles, t'as vu ses joues???
 
ouais...ben je te trouve toute petite.
 
On se retrouve vite l'une contre l'autre...
Je te respire, ...non, je te renifle...ce besoin d'animalité me submerge...Et j'explose de bonheur en te voyant...papa m'embrasse, Geneviève m'embrasse et embrasse papa...mon phare dans la tempête...je reprends là le terme d'une autre maman...mais si elle n'avait pas été là...je n'y serai pas arrivée...
mon homme ...a été débordé par mon malaise...par mon refus de plonger vers cette naissance.
Je le sais, il me l'a dit et j'ai admis que pour ma part...j'avais besoin de ma SF en priorité;..
 
après une première longue tétée qui nous unira pour de bon..
on te pèse....et là: scotchée: 4kilos 250 et 52 cM....
Tu es la plus grosse de mes 4 enfants...
Papa n'est pas surpris...moi, encore auj...j'en reviens toujours pas!!
 
Voilà...
 
Merci à toi ma toute petite d'avoir sur faire de cette naissance TA naissance...
Celle qui ne ressemblera en rien aux autres...celle qui j'espère un jour te rendra fière d'être née dans ton foyer...
 
Nous t'avons donné le prénom Eireen pour diverses raisons...
En deuxième, tu portes le prénom de Geneviève...parce que c'est un prénom doublement symbolique pour moi: ma mère biologique porte ce prénom...et notre SF, également
Et enfin, en 3ème...tu t'appelles Françoise...en mémoire d'une tante pleine de douceur partie trop vite...
 
Merci à toutes celles et ceux qui m'ont soutenu dans ces moments tellement longs et difficiles...
J'ai râmé...j'ai pleuré...mais je suis arrivée à bon port...
Mon carré d'amour peut désormais se refermer...
 
 
 

Publié dans AAD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tiotenini (virginie) 03/02/2009 22:07

bonsoir sylvana je sors de mon sous marrin et je vois que ta puce est née le jour de mon anniv, je sais qu'on ne s'est pas quittée en bon terme, mais je tenais à te féliciter et te dire que ton récit sur sa naissance est super émouvant.enfin voilà quoi je te souhaite d'être heureuse à présent avec toute ta petite famille virginie (tiotenini)

pussy 15/12/2008 10:25

Il est magnifique ton récit, un océan d'émotions. Encore bienvenue à Eireen. Bonne route à vous. "mon carré d'amour peut désormais se refermer" : cette phrase résonne en moi...

grandmamie 08/12/2008 00:57

Juste pour dire : quel amour il y a dans cette naissance là...Bravo jeune maman, ton carré est magique.

Aude 27/11/2008 09:44

Quel beau récit de naissance ... plein d'émotion ! Attendre pour l'écrire aurait été bien dommage ; c'est vrai qu'avec le temps on enjolive tout. Beaucoup de bonheur à toute cette jolie petite famille.

val 23/11/2008 09:22

je pleure deavant ce superbe texte !!
quel preuve d'amour !!
affectueusement
val